Buts 1.5-5.1

Aujourd’hui, Vénus (R.5) se trouve en conjonction avec Pluton (R.1), nous allons donc méditer sur cette conjonction en nous référant aux Buts Lointains.

              Ces Buts « furent indiqués ou révélés il y a quelques dizaines d’années par le Maître Tibétain. Ce sont les cuspides du Plan préparé par la Hiérarchie pour l’avenir « immédiat » de la race humaine. Il n’a été question que de les extraire des textes de Son Enseignement et de les numéroter selon ce qui semblait conforme à la Science des Sept Rayons. La contribution a donc été minime : les Buts abordés et traités ici sont les mêmes prévus par la Hiérarchie. C’est une inestimable opportunité de collaborer, avec nos petites forces, à la grande Entreprise. »[1]

Les Buts extraits de l’Enseignement sont sept :

  1. Restauration des Mystères
  2. Retour du Christ
  3. Initiation de Groupe
  4. Imitation de la Hiérarchie
  5. Nouvelle Culture, Nouvelle Civilisation
  6. Nouvelle Religion mondiale
  7. Ordre, Restauration du Plan

           et chacun d’eux a été élaboré afin de composer un septénaire de fonctions. On a ainsi formulé une Table du Plan basée sur la loi du Son (Document : http://fr.theplanetarysystem.org/files/2012/12/TPS-Le-Son-Createur.pdf) et sur la puissance créatrice du Nombre (TPS Editor | 21 décembre 2017 | 1. But/Propos )

Un Plan quel qu’il soit, s’il est conçu et formulé d’une manière unitaire selon les règles universelles que l’on a cherchées à exposer (s’il est vraiment un Plan) n’est rien d’autre qu’une forme-pensée, plus ou moins intense et vaste, lumineuse et bien construite, bref une créature vivante et autonome, douée de sept Vortex ou Centres d’énergie qui lui assurent la Vie, la Qualité et l’Apparence.« 

Quarante deux Fonctions du Plan ont été commentées, à l’exclusion donc, des sept qui portent le nom des Buts lointains et un Groupe de personnes de nationalités différentes (qui dans ces notes est parfois appelé Système) est en train de les expérimenter depuis quelques années.

Nous publions donc des extraits des commentaires de  ces Buts dont les énergies sont résonnantes avec celles des deux Luminaires qui sont aujourd’hui en conjonction :

1.5. Unité de l’énergie créative – Projection de la nouvelle Civilisation

            Le grand sujet de l’énergie créative s’étend au-delà des finalités de ces notes, qu’il transcende de loin, mais il ne serait pas juste de taire la présence au sein du Groupe, d’un réel organe créatif : il est composé de tous ces Vertex qui avancent en ordre de 3.3 à 3.7 d’un côté et vers 7.3 de l’autre, aussi bien que de tous ceux qui ont des indices supérieurs à ceux-ci. Il y en a vingt-cinq en tout et ils forment une grille de Cinq Etoiles à 5 pointes, auxquelles les capacités créatives et exécutives du tout sont confiées. C’est un sous-groupe sous la bannière du Cinquième Rayon, duquel il exécute les fonctions générales.

           Le Vertex 1.5, avec les énergies qui l’alimentent, n’est pas une partie de ce sous-groupe, mais, avec son opposé symétrique le 5.1, il est la racine de l’action magnétique exécutive. Ici, en fait, se rencontrent le un et le cinq, ou bien l’énergie vitale (1) qui essaye de s’exprimer avec une série de formes (5). En réalité, l’énergie fondamentale est unique : la Vie qui éternellement prend forme selon la loi des cycles, pour améliorer la conscience universelle. Elle est partout et ses ressources sont illimitées. De grandes possibilités de Service sont offertes à l’homme quand, après avoir erré longtemps dans l’illusion, il parvient à collaborer avec les processus créatifs cosmiques, il se reconnaît comme étant un agent constructeur  et, à cette fin, il forme des groupes ordonnés par hiérarchies de Fonctions.

           Ceux qui commencent à  » vivre comme Âmes » peuvent entreprendre le travail magique de la nouvelle ère et inaugurer les changements et la reconstruction qui conduiront à la manifestation « des nouveaux cieux et de la nouvelle terre » auxquels toutes les Écritures rendent témoignage.  « Ils pourront alors travailler avec les forces de la matière éthérique et amener en manifestation sur le plan physique, les créations et les organisations qui auront en elles la vie de Dieu, de manière plus adéquate durant l’ère du « Verseau » dans laquelle nous entrons ». (Traité sur la Magie Blanche, page 610 éd.angl.)

           Les phrases de cette citation ne laissent aucun doute quant à la nature des activités qui attendent le Groupe, dirigé à cette fin par son Étoile à Cinq pointes, sa cinquième Étoile, son Étoile du Cinq et tous les Vertex gouvernés par le Cinquième Rayon. Ces mots montrent que la Grande Œuvre est possible, naturelle, juste et légitime. D’autre part, toutes les années que le système a utilisées pour se construire, même si le travail n’est pas encore terminé, montrent qu’il possède la capacité réelle de manifester sa volonté de Bien Commun. Tout semble être prêt pour commencer le travail, suivant le conseil des grands Maîtres, étant donné qu’il y a des conditions appropriées autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Groupe.

Si cette enquête rapide est fidèle à la vérité, ce serait une grave erreur de laisser tomber une telle occasion lumineuse, d’agir de façon créative et féconde sans intervenir concrètement.

            Le Vertex 1.5 préside donc l’activité créatrice. Il doit apprendre à projeter dans l’Espace ses acquisitions intérieures. Bien sûr, la tâche est ardue, mais il dispose de nombreux collaborateurs, comme cela a déjà été dit. Le grand Service peut être décrit en disant qu’il fournit à la conscience collective humaine, les semences des nouvelles directives, dans tous les champs de ses activités. L’humanité a un grand patrimoine culturel  à sa disposition, fruit d’expériences millénaires. Il est nécessaire de planter dans cet humus les semences des nouvelles visions, qui bourgeonneront au bon moment pour donner des fleurs et des fruits. Préparer, choisir et planter ces graines : voilà la description symbolique, mais précise, du devoir de ce Vertex et de ses collaborateurs. Ésotériquement, il se situe au début de ce processus magique qui donne l’apparence, c’est-à-dire le dualisme à ce qui est, et reste unitaire, en le manifestant ainsi, chargé de son contenu essentiel.

D’autres Vertex préparent les graines, les nouvelles doses d’énergie, destinées à germer dans les cœurs humains : la politique, l’éducation, l’art, la communauté, l’économie, l’entreprise, le travail seront étudiés par le Système et les nouveaux concepts formulés seront mis à la disposition du Vertex 1.5, qui dirigera  l’ensemencement intérieur

Au début, ces tâches ne semblent pas pratiques, mais cela vient du fait que la conscience du Groupe est encore immature, plutôt que d’une véritable incohérence des concepts exprimés. L’homme au cours de sa vie choisit tout le temps les graines à jeter dans son champ, et  recueille ce qu’il a semé. Dans la vie du Système, ce que chacun accomplit se charge de lumière de la conscience : c’est la seule différence. Cela coûte du sacrifice, implique de la discipline et exige  une bonne dose de concorde, qualités qui ne sont pas surhumaines.

             En écrivant ces notes, nous prévoyons les réactions des disciples à qui elles sont destinées : l’adhésion spontanée aux modèles proposés et le découragement causé par la reconnaissance de leur évidente petitesse. Elles sont compréhensibles, mais la seconde doit être seulement temporaire. La chaleur générée par l’ensemble, la puissance tranquille du rythme commun et le miracle de la vie susciteront dans le cœur le courage nécessaire, et humain, qui surpasse tous les obstacles.

La petitesse en vérité n’existe pas, puisque le cœur héberge l’Infini.         

  ****

 

5.1. Les Mystères, Centres propulseurs de la Culture

          Que sont les “Mystères” ? Plusieurs fois dans l’histoire, les hommes ont répondu à cette question, qui semble impropre, oscillant entre foi et rejet, admiration et mépris, sagesse et ignorance. Ils les ont recherchés et niés, construits et protégés, dévalués et détruits.

Ici nous ne donnerons pas une nouvelle réponse : le lecteur en sait assez pour le faire lui-même. Nous préférons exposer le thème sous la forme d’un théorème de validité générale pour l’environnement humain de tous les temps:

« Les mystères sont présents extérieurement et agissent dans le cycle croissant de chaque culture humaine. Ils en sont les propulseurs et en dirigent le développement jusqu’à sa culmination ; ensuite, ils se retirent lentement dans le non-manifesté. »

Cette déclaration peut être accompagnée par une série de corollaires, qui n’ajoutent rien à la vérité centrale, mais illustrent ses divers aspects :

  1. L’apparition et la disparition des Mystères marquent le début du développement et de la décadence d’une culture et laissent des reflets évidents sur l’état de la civilisation relative. De l’examen des conditions de cette dernière, on peut donc en déduire la présence ou l’absence. En l’étudiant ainsi, la situation de la civilisation moderne montre sans aucun doute possible que les Mystères se sont depuis longtemps retirés du centre de sa vie : la culture est corrompue et les règles de la civilisation sont en train de se désintégrer. L’Ordre s’est retiré.
  2. Les Mystères, quand ils sont actifs, prennent des apparences, des rituels et des rythmes qui sont adaptés au peuple et à l’époque, afin de servir les deux, le mieux possible. Malgré leurs différences dans la forme, ils peuvent toujours être classifiés en sept catégories, chacune étant divisée en sept niveaux initiateurs. Les diversités extérieures des différents Mystères du passé ont donné lieu à des critiques et des diatribes, qui répandirent le discrédit au sein des esprits faibles et confus. Pourtant, elles sont désirables et inévitables car elles descendent des sept émanations divines.
  3. Les Mystères sont authentiques quand ils ont le pouvoir de transmettre l’initiation réelle, et non seulement virtuelle. Ce fait est suffisant pour distinguer les vrais des faux Mystères.
  4. Les Mystères servent un double but : ils élèvent la conscience de ceux qui sont prêts et en sont dignes, leur conférant continuité et puissance. De cette manière ils établissent des centres humains plus ardents, qui influencent la société entière et tout l’environnement d’une manière bénéfique.

           Ces centres exaltés renouvellent les énergies en circulation et élèvent la qualité globale de la culture et donc le niveau de civilisation, qui en est la conséquence formelle. Tout degré d’initiation réel est toujours obtenu au prix du sacrifice, et c’est le vrai pouvoir qui meut l’histoire dans ses canaux en fonction des cycles, des dessins et des échéances prévus, mais sans jamais interférer avec la liberté de chacun.

  1. Le résultat de la présence des Mystères est l’établissement d’un Ordre, organique et puissant, parmi les consciences. Il se révèle en structures mentales complexes qui guident et conditionnent toutes les activités pour un nombre considérable de générations humaines. L’examen de l’Ordre fait un diagnostic de l’état de santé de la conscience, tout comme l’examen de son contraire, c’est-à-dire l’évaluation de l’état de confusion et de désordre, qui sert le même but et conduit aux mêmes conclusions. Ce n’est pas aussi banal et évident qu’il n’y paraît, car si l’Ordre peut être oublié au point même de ne plus exister dans la conscience du peuple, le désordre est toujours évident.
  2. Les sept catégories de Mystères peuvent ou ne peuvent pas être toutes en manifestation et actives : cela dépend probablement de facteurs extra-planétaires. Elles se manifestent en accord avec des rythmes qui leur sont propres mais, dans tous les cas, elles conditionnent la Culture dans laquelle elles sont établies, qui montrera alors les caractéristiques de l’un ou l’autre des Rayons. Il n’est pas difficile de déterminer les qualités spécifiques des différentes cultures et civilisations du passé, dont certaines étaient particulièrement artistiques, d’autres religieuses, rituelles ou politiques.
  3. L’origine des Mystères est toujours unique, comme le UN est le Mystère et reste inviolé. Leur présence agit tout d’abord sur l’homme individuel et par son entremise elle s’étend ensuite dans la société. Ils réapparaissent en secret dans un cœur, à partir duquel ils débordent dans de nombreux autres cœurs.

Le Vertex 5.1 est le Lieu du Système où l’unité devient multiple. Cela peut également être dit du Vertex symétrique 1.5, et la tendance vers le premier But Lointain, qui attire la première Étoile et l’Étoile du UN, est très forte en tous les deux. Ces deux fonctions, et de nombreuses autres dans le Système, sont le sel de la Terre, car sans l’Ordre, c’est-à-dire sans les Mystères, la vie extérieure perd son sens et sa valeur. Cependant, quelques grains sont suffisants pour en retrouver la saveur perdue.

[1] Extrait de l’Introduction du  document « Les Buts Lointains » d’Enzio Savoini (Traduction en cours en de correction).

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire