Rétablissement du Flux Circulatoire Divin

 Le Flux Circulatoire Divin est nous-mêmes et nous sommes ce Flux Circulatoire Divin. Aucun être humain, animal, arbre, rocher ou Chohan ne se trouve en dehors du flux divin et tous y sont reliés, connectés et liés entre eux par l’esprit et la matière, la vie et le souffle. Toutes les formes, peu importe leur taille, minuscule ou non, font partie du corps de manifestation du Logos Planétaire ; nous sommes entrelacés dans le flux de cette Grande Vie et instantanément, Il est informé par nos actions et nos pensées, qu’elles coopèrent ou s’opposent à l’intention divine et à Son but.[1]

Aujourd’hui, l’intégralité de la vision émerge rapidement et les énergies du 7ème rayon stimulent un sens de la synthèse nouveau et une plus claire reconnaissance des relations au sein de l’ensemble. On peut voir se déployer la nouvelle vision dans tous les domaines de l’activité humaine. Les gens montrent qu’ils comprennent le fait, que si nous empoisonnons les eaux, l’air et la terre, nous et nos foyers sommes littéralement empoisonnés, vérité que les peuples autochtones connaissent et pratiquent depuis des millénaires « Tout m’est relié » : oiseaux et animaux, eaux et terre, le ciel, toute chose. Pareillement, les pensées aimantes et harmonieuses ont un effet positif prouvé sur l’environnement. La Science a démontré que le sentiment d’amour change le champ électromagnétique cérébral et que cela peut être enregistré par d’autres cerveaux. Le champ planétaire et le champ éthérique forment une entité unique, un « centre de pensée » où tout est interconnecté, touchant tout et disponible pour tous.

L’un des principes majeurs du Yoga de Synthèse qui s’est développé à une époque récente, c’est l’idée de relation,  » le grand thème sous-jacent à notre Logos Planétaire « . D’une façon nouvelle, l’humanité ordinaire fait l’expérience de relations diverses et acquiert la conscience d’elle-même comme un tout synthétique. Votre crise économique est ma crise économique. Qu’il y ait des catastrophes d’un côté de la planète, irruptions volcaniques, tremblements de terre ou déversements de pétrole qui affectent des milliers de personnes sur des kilomètres de distance, on peut, par internet, en faire état instantanément, partout dans le monde. On peut en particulier, voir cette interdépendance, à travers la lentille de la crise financière mondiale qui est l’effet désastreux de notre réflexion déficiente, sur le long terme, à propos de l’argent.

L’Ashram du 7ème rayon est en cours d’extériorisation et l’effort pour comprendre la nature de la synthèse et de l’intégrité sont autant de signes de son activité.  » Le 7ème rayon est le facteur qui relie la vie et la matière du côté de la forme « , dit le Tibétain ; la Force inévitable et l’influence de cette puissante force de synthèse, nous mettent au défi de nous rendre compte que les formes les plus denses ne sont pas moins spirituelles que l’Être Cosmique le plus élevé que nous puissions imaginer. Le 7ème rayon concrétise et contrôle le plan physique et la production des formes infinies de beauté naturelle, dans tous les règnes de la nature. Nous apprécions particulièrement la beauté et la perfection géométrique des pierres précieuses, les formes cristallines qui sont l’expression de la vie minérale de Dieu ; le genre humain a toujours été fasciné par tout ce qui est de l’or, vu comme représentation la plus matérielle de l’énergie de l’argent qui est hélas, si souvent utilisée pour exprimer nos pulsions les plus viles et les plus séparatives.

[…] Par essence, l’argent correspond à un accord mutuel qui implique une relation. L’argent en tant que médium, nous conduit à rencontrer de nombreux types de relations et d’accords, sachant que nous avons tous avec l’argent, une sorte de relation personnelle. Dans un sens très réel, l’argent nous oblige à traiter des choses au niveau le plus physique et il nous offre la possibilité de connaître des relations avec la matière et la substance physique qui leur sont particulières. L’argent possède la capacité unique de faire émerger les qualités intérieures qui ont besoin d’être examinées et transformées à la lumière de l’âme qui se tient dans son royaume d’unicité et de plénitude. Nous le faisons habituellement, d’une façon ou d’une autre, tous les jours ; et alors, l’utilisons-nous ou y pensons-nous comme de l’énergie, comme du prana ou bien, suivant la vision de la Hiérarchie, comme  » la consolidation de l’énergie divine d’amour et de vie  » ? Manipulons-nous l’argent comme le ferait un disciple des Maîtres ? À quoi cette action ressemblerait-elle ? Quel serait alors, notre ressenti ? Sommes-nous prêts à voir la nature divine de l’argent ?

Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde promeut la vision d’une vie nouvelle et surtout, de nouveaux chemins pour l’humanité. Placé entre la Hiérarchie et l’Humanité, ce groupe est le précurseur de celui du Christ et ses membres sont chargés de créer les conditions par lesquelles le Christ peut se manifester, sur les plans intérieur et extérieur. Les enseignements soulignent le travail de préparation comme l’une de nos tâches principales, comme notre seule  » intention de vie « . Notre travail est de rendre l’âme visible sur le plan physique, d’apporter les valeurs  » terre à terre  » de l’âme et de créer des formes appropriées et belles, des structures à travers lesquelles elle peut se manifester et s’exprimer, processus qui est du domaine du 7ème rayon. Une partie du travail de préparation consiste à ancrer fermement l’idée de partage dans la conscience publique ; « le principe de partage …. est une qualité de l’âme « , et ce principe spirituel est au cœur du rétablissement du flux circulatoire divin. L’argent est destiné à voyager, à circuler et à s’écouler. Les abondantes ressources naturelles du monde appartiennent à juste titre, à toute l’humanité, et pas seulement, à quelques grosses sociétés. Et, occultement, toutes ces ressources appartiennent au Christ.

Une des caractéristiques des énergies nouvelles qui affluent aujourd’hui est  » une vision plus claire du Tout  » et la bonne nouvelle est que nous pouvons voir de nombreux groupes répondant à ces énergies en faisant preuve d’esprit de partage et de coopération par le biais de nouveaux accords sur l’argent. Il existe plus de 4.000 monnaies alternatives locales qui fleurissent aux côtés des monnaies échangeables nationales. Il existe plus de 12.000 éco-villages à travers le monde « écolo », et des institutions de co-logement naissent un peu partout. Ce sont de grandes et de petites colonies de peuplement des terres, organisées autour des principes de partage des ressources et d’une monnaie. Les gens échangent du temps, des bons-cadeaux et des compétences en tant que monnaie, ceci par le troc et par le principe de compensation, étant en train de transformer les relations par des modes de communication par l’Amour, pratiquant ainsi de justes relations humaines. Les philanthropes les plus récents, et ils sont nombreux, financent des projets qui soutiennent la guérison sociale et l’unification.

Sri Aurobindo disait : « L’argent est le signe visible d’une force universelle, et cette force dans sa manifestation sur la terre … est indispensable à la plénitude de la vie extérieure. Dans son origine et son action vraie, elle appartient au Divin « . La force impérative de l’amour tient unies toutes choses, et à la fin, il ne s’agit pas d’argent, mais d’amour.

[1] Extraits d’un discours donné à la Conférence de l’École Arcane de Londres en mai 2010 par  Barbara Valocore

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire