Le Gouvernement Réel, Source et Impulsion

« Du Centre où la Volonté de Dieu est connue

Que le Dessein guide le faible vouloir des hommes

Le Dessein que les Maîtres connaissent et servent« 

 

Au sommet du Gouvernement Réel, se trouve Shamballa, le point majeur de tension sur la planète. Une tension qui exprime la volonté intelligente et aimante, libre de toute volonté personnelle ou de partialité mentale.[1]

Shamballa est le lieu du dessein. C’est un dessein qui ne peut pas être compris avant que l’on ne suive le Plan.

Shamballa n’est pas une Voie, mais un centre majeur d’états reliés entre eux, et d’énergie relativement statique – énergie maintenue prête pour le service de desseins créateurs, par l’intention focalisée du Grand Conseil, agissant sous l’œil directeur du Seigneur du Monde.

Shamballa est le plus grand agent récepteur de la planète, sous l’angle de l’afflux solaire, et en même temps c’est le point principal de distribution d’énergie à tous les règnes de la nature, y compris le cinquième règne. A partir de ce point de tension, la trame de la vie du Logos planétaire et sa volonté s’incarneront, et finalement mûriront par les processus d’évolution.

Shamballa reçoit de l’énergie de diverse Entités solaires et extra solaires, ou centres de vie énergétiques ; par exemple, de Vénus, du Soleil Spirituel Central, de la constellation conditionnante du moment, que notre soleil se trouve traverser, de la Grande Ourse et d’autres centres cosmiques. Sirius, facteur si important de la vie spirituelle de la planète, applique ses énergies directement à la Hiérarchie…

Shamballa est le centre de la tête de notre vie planétaire, pour parler en termes symboliques, focalisant la volonté, l’amour et l’intelligence en une seule grande Intention fondamentale, et maintenant ce point de focalisation pendant le cycle tout entier d’une planète. Cette grande Intention incarne le dessein du mouvement et s’exprime par le Plan.

Or la Hiérarchie est la gardienne de l’aspect Dessein planétaire cyclique appelé le Plan ; il couvre des périodes relativement brèves, telles que des civilisations, en ce qui concerne l’humanité. Elle reçoit les énergies nécessaires de Shamballa, et est informée ésotériquement de ce qui mérite une attention immédiate. Puis sur un niveau inférieur de la spirale évolutionnaire, la Hiérarchie à son tour imprime, au Nouveau groupe des serviteurs du monde, le Plan qui doit être appliqué immédiatement pour aider l’humanité. Ce groupe est l’agent créateur majeur dans les trois mondes…L’humanité peut maintenant travailler intelligemment au Plan présenté et ceci pour la première fois de l’histoire.

Notre planète, la Terre, est le point central d’une grande attention de la part des Administrateurs du Plan. La Hiérarchie des Maîtres appelle tous les initiés, les disciples actifs, et tous les aspirant capables de concentration mentale à coopérer aussi pleinement qu’ils le peuvent, en un effort intense visant à accroitre la réceptivité de l’humanité aux forces nouvelles, libérées pour accomplir leur bienfaisant travail de synthèse, et l’établissement du Plan sur la Terre, donnant naissance à une nouvelle Culture et une nouvelle Civilisation, de cycle en cycle.

« La Hiérarchie planétaire, travaillant sous l’inspiration de la vision Divine, telle qu’elle est incorporée dans le Plan, cherche à évoquer une réponse à ce Plan dans chaque cœur humain, et en alimentant et en stimulant cette réponse, à évoquer non seulement une compréhension mentale mais aussi un désir et une aspiration. Ceux-ci, ensemble provoqueront finalement l’émergence du Plan sur la terre et exprimeront ainsi un facteur conditionnant dans les affaires humaines. »[2]

« Nous sommes appelés à prendre part à cette intense coopération.  Si les deux Grands Seigneurs [Le Christ et le Bouddha] et la Hiérarchie focalisée et attentive parviennent à produire ce qui peut être considéré comme une forme d’alignement planétaire et l’ouverture d’une voie nécessaire par laquelle les énergies extra-planétaires peuvent se déverser, il restera encore pour les disciples du monde et pour le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde à agir en tant que moyen de transmission et de communication entre les penseurs du monde et le groupe intérieur et spirituel de travailleurs.  Nous avons donc la Hiérarchie concentrée, profondément attentive, placée sous le groupe composé des deux Seigneurs, les vingt et un Chohans et les Maîtres des sept rayons. Nous avons les disciples du monde et le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde auxquels est donnée l’opportunité de se concentrer à leur tour et d’agir en tant que voies de transmission. Nous avons aussi le monde des hommes, malheureux, attendant, un événement qui peut se produire si les aspirantsdu monde sont à la hauteur. »[3]

« Un jour, les Seigneurs solaires, par le moyen de manas (le mental), gouverneront les seigneurs lunaires de substance élémentale, et non seulement les leurs, mais ceux qui comptent sur eux pour les aider. Ainsi la rédemption viendra à tous à travers l’homme, et la gloire du Seigneur du Monde apparaîtra. »[4]

Lorsqu’il existe un nombre suffisant de gens qui sont en contact conscient avec leur âme, alors le simple poids de leur nombre, la clarté de leur intention et leur vaste distribution à la surface de la terre, doivent nécessairement devenir efficace. Ces personnes amèneront alors des changements d’une portée et d’une importance tellement grandes que la culture de l’avenir sera aussi éloignée de la nôtre aujourd’hui que la nôtre, à son tour, se trouve éloignée de celle des tributs et peuplades du passé.

Gouvernement en latin se dit: gubernum, c’est-à-dire la barre du navire ; en grec kybernao, tenir le gouvernail et au sens figuré diriger, il s’agit donc de conduire et de diriger, or le Gouvernement Réel, c’est-à-dire la Hiérarchie et Shamballa, conduit mais ne contraint pas. Il a pour base et pour but la Liberté, qui est un Bien Commun et suprême. La Liberté est une loi fondamentale de l’Univers, c’est-à-dire : le RESPECT, le respect de soi-même et d’autrui, respect du vivant, de tous les règnes et laisse à chacun la possibilité d’agir et de développer son plein potentiel, pour le plus grand bien de tous et de chacun.

L‘Art du gouvernement s’apprend, ce n’est pas seulement l’apprentissage de Gouverner un pays, une Nation, mais l’art de se gouverner soi-même, c’est-à-dire combattre l’ignorance partout où elle se niche, grâce à l’éducation ouverte et aimante, ordonnée.

 

Aucun véritable gouvernement ne se conquiert pas par la force, ou par une volonté centrée sur l’ambition personnelle. Cependant, aujourd’hui l’agression et la manipulation sont toujours la méthode employée, malgré les masques de la démocratie. Le Gouvernement est la manifestation d’un centre qui n’impose pas et ne s’impose pas, ne contraint pas, ne viole pas le libre arbitre, mais administre la liberté, propose, guide, et donnel’Impulsion à travers une Direction.

Enzio Savoini nous dit : « Les centres de l’authentique gouvernement sont tels, justement parce qu’ils sont libres, c’est-à-dire qu’ils se sont libérés, et le pouvoir qu’ils gèrent est proportionnel au degré de liberté qu’ils sont en mesure de prodiguer et d’administrer. Pour un bon gouvernement, il faut donc allumer ces centres qui, par leur action autonome, laissent s’écouler l’énergie de liberté dans l’Espace de leur compétence et qui les accueille. L’action est réciproque : en bas une préparation agit, en haut une reconnaissance vient, qui enflamme le centre.[5]

                          « Le passage de l’individuel au collectif n’implique pas de perte, mais l’acquisition de la liberté. Une société est d’autant plus grande qu’elle gouverne mieux la liberté de ses membres. »

Du Centre que nous appelons la race des hommes

Que le Plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse,

Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.

 

Affirmons ensemble

1.1 JE SUIS LA PRÉSENCE HUMAINE CENTRALE

 

 

[1]. L’Etat de Disciple dans le Nouvel Âge -p. 494 (adapté)

[2]. Traité sur les Sept Rayons- A.A.Bailey p.649

[3]. [Traité sur les Sept Rayon -Vol.II-p.632]

[4]. EDNA -II-p.214

[5]. Document les Sept verbes commentés

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire