Le double éthérique un « médicament » qui vient du Soleil

[1]Au cours de la journée, Mercure et Pluton forment une conjonction dans le signe du Capricorne [2] (tous les trois mois), associés aux pouvoirs thaumaturgiques et rédempteurs, (en lien avec le caducée/antahkarana ou pont entre la personnalité et l’âme pour le premier, et pour le second le pouvoir vital/Kundalini du 1er chakra, ainsi que les forces de régénération après la destruction ou la mort des formes devenues obsolètes,) il est propice de semer les Idées, des formules et des formes-pensées autour du thème de la Guérison [3].

« … quatre-vingt-dix pour cent des causes de maladies physiques ont leur origine dans ces deux corps, l’éthérique et l’astral« .

La science physique moderne croit que tous les changements du corps, que ce soit les muscles, des cellules et des nerfs, sont déterminés par des impulsions électriques.

« Les activités physiologiques naturelles de l’organisme humain, et animal,en général, servent de médiateurs aux champs physiques, qui se rapportent seulement à quatre types de forces fondamentales : gravitationnelles, électromagnétiques, nucléaires forts et nucléaires faibles. Si les premières sont responsables du poids et des activités corporelles dans ce domaine, et si les deux dernières n’ont pas de manifestations visibles dans la dynamique des processus biologiques, on peut dire qu’on doit l’origine de toutes les autres fonctions et activités physiologiques aux forces électromagnétiques. Les interactions entre les os du squelette, l’activité musculaire et nerveuse, le flux sanguin et les liquides organiques en général, les processus de combustion du métabolisme, les fonctions hormonales et toutes les autres, sont toutes d’origine électromagnétiques ».

Chaque fois qu’une action électrique intervient, l’éther doit être présent. Aucune particule solide, liquide ou gazeuse du corps physique n’est en contact direct, avec n’importe quelle autre particule, mais chacune oscille dans un champ éthérique.

Selon la Science ésotérique, la matière ou substance physique existe en 7 degrés ou ordres de densité ou de vibration :

– Atomique

– subatomique

– Super éthérique

– éthérique

– gazeux

– liquide

– solide.

Le véhicule physique est l’expression des particules de tous ces degrés, et présente deux divisions bien définies :

-le corps dense composé de solides, de liquides et de gaz.

– le corps éthérique, ou double, composé de quatre strates plus subtiles de matière physique.

Le double éthérique est nécessaire à la vie du corps physique ; recevant et distribuant la force vitale exhalée par le Soleil, il est intimement relié à la santé physique.

« Chaque organisme est une éponge immergée dans l’océan de la vie universelle, contenant dans chacune de ses parties, la grande mer, comme son propre souffle de vie. La théosophie désigne cette partie de la vie par le nom de Prana ou de souffle, en l’appelant le troisième principe de la constitution de l’homme.  » (Annie Besant-Les sept principes de l’homme-p. 31)

« Le prana n’est ni mental, ni astral. Il est la pure substance planétaire, ou essence vivante, dont est fait le corps vital de la planète ». (Guérison ésotérique.)

Sans Prana, le corps serait seulement un ensemble de cellules disjointes. Le Prana est l’agent de contrôle des transformations chimico-physiologiques du protoplasme qui forme les différents tissus humains ; il s’écoule le long des nerfs du corps, les rendant aptes à agir comme transmetteurs des chocs extérieurs et de la force motrice provenant de l’intérieur à travers dix organes physiques:

-cinq avec la fonction de recevoir les impressions du monde extérieur (œil, oreilles, langue, nez, peau)

– cinq avec la fonction de transmettre les vibrations de la conscience au monde extérieur (mains, pieds, larynx, les organes de génération, les organes de sécrétion).

« La rate,par contre, est l’organe qui reçoit, et où passe le Prana planétaire ou vitalité physique émise par le Soleil. Ce prana entre par le « portail ouvert » du centre de force de la rate et passe par le cœur. » (Traité sur les sept Rayon- Psychologie Esotérique vol. II –[[email protected]])

« Cette énergie première opère au moyen du corps vital et parcourt les nombreux « nadis » qu’on y trouve. Ces « nadis » existent par millions et sont de minuscules canaux pour la force qui est sous-jacente au système nerveux de l’homme tout entier. Ils en sont la contrepartie et le facteur qui l’anime, rendant possible la sensibilité et provoquant l’action et la réaction qui convertissent le mécanisme de l’homme en un « récepteur » d’énergie et en un « dirigeant » de force compliquée. Chacune de ces toutes petites lignes d’énergie est d’une nature quintuple et rassemble cinq fils ou fibres de forces étroitement liées à l’intérieur d’une gaine qui les recouvre et qui est d’une force différente;Ces forces sont unies les unes aux autres en des rapports transversaux.

Il faut également noter que ces cinq types d’énergie formes une unité étroitement assemblée et que ces unités forment, prises dans leur ensemble, la gaine éthérique elle-même. Les cinq pranas majeurs s’écoulent par ces cinq canaux, vitalisant, galvanisant et dominant tout l’organisme humain. Il n’y a aucune partie du corps physique où ne se trouve ce réseau sous-jacent et « sous-tenant » d’énergies. C’est là, la véritable substance.

Là où les lignes de force se croisent et se recroisent, répétant dans le microcosme l’arc involutif et évolutif du macrocosme, cinq zones se forment le long de la colonne vertébrale et deux dans la tête ; et là, les énergies sont plus puissantes que partout ailleurs, car elles sont plus concentrées.

C’est ainsi que vous avez l’apparition des centres majeurs : les Chakras.A travers le corps tout entier, des croisements en tous sens se produisent, et ainsi se trouve créé l’équipement des centres d’énergie. » (Traité sur les 7 Rayons – Psychologique Esotérique vol. II-[[email protected]].)

Le Prana se précipite au centre du Chakra, qui irradie perpendiculairement dans de nombreuses directions (rayons). Le nombre des directions varie selon le Chakra. Les Chakras éthériques ont deux fonctions :

  • Absorber et distribuer le Prana au corps éthérique et au corps physique.
  • Porter à la conscience physique la qualité inhérente au centre astral correspondant.

Le corps physique, en effet, n’entend pas, mais il est un simple récepteur de sensations. C’est le Prana qui confère aux organes physiques l’activité sensorielle et qui transmet les vibrations extérieures aux centres des sens situés dans le Kama.Le Kama est le véhicule immédiatement près de ce double éthérique et c’est le « corps du désir ».

« Le corps éthérique est un point focal pour toutes les énergies intérieures du corps. L’énergie transmise ne sera pas l’énergie vitale pure ou le simple prana planétaire, mais sera qualifiée par les forces provenant de l’appareil astral ou émotionnel, de l’organe de pensée, ou du corps de l’âme. Ces « qualifications de forces » traduisent le karma individuel et constituent en dernière analyse les forces conditionnantes majeures. Elles dénotent le degré de développement de l’intéressé, et les régions du corps contrôlées par sa personnalité. Elles indiquent ainsi l’état de son karma, ce qui élève tout le sujet de la médecine dans le domaine psychologique et pose dans son entier, le problème des effets karmiques et des types de rayon. […]

Les médecins du Nouvel Age finiront par être suffisamment informés pour relier les diverses forces des rayons à leurs centres appropriés. Ils connaîtront ainsi le type de force responsable du bon ou du mauvais état d’une région quelconque du corps.

A l’avenir lorsque de nouvelles recherches et investigations auront été menées à bien, la science de la médecine s’édifiera sur la base du corps éthérique et de ses énergies constituantes. On s’apercevra que cette nouvelle science est infiniment plus simple et moins compliquée que la science médicale actuelle. Cette dernière atteint un tel degré de complexité que les spécialistes sont devenus nécessaires pour s’occuper de chaque région du corps et de ses effets sur l’ensemble du véhicule physique. Le praticien qui se consacre à la médecine générale ne peut plus connaître la masse de détails accumulés par la science au sujet du corps physique, et de ses divers systèmes, de leurs rapports réciproques et de leurs effets sur les multiples organismes qui constituent l’homme dans son ensemble.

La chirurgie continuera de s’occuper des exigences anatomiques de la structure physique, mais la médecine déplacera sous peu le foyer de son attention vers le corps éthérique. Elle étudiera ses systèmes accessoires de circulation d’énergie et d’imbrication de leurs relations réciproques, ainsi que le flux d’énergie entre les sept centres et entre chaque centre et la région qu’il contrôle. Il en résultera un prodigieux progrès dans la manière d’aborder les maladies avec sagesse et efficacité, en même temps qu’une simplification fondamentale. Cela conduira à des méthodes de guérison plus correctes, spécialement si la clairvoyance se développe et si la science la reconnait pour une extrapolation de la vue normale. (Traité sur les 7 Rayons – Guérison ésotérique -[[email protected] – 276])

Les Corps dans lesquels nous devons vivre et travailler sont les instruments de l’homme et la première chose que nous devons comprendre à ce sujet : c’est que le corps existe pour nous, et non nous pour le corps. Le corps existe pour notre usage, et non l’inverse, nous ne sommes pas sa propriété, ni ne devons être utilisé par lui. Le corps est un instrument qui doit être amélioré, entraîné, modelé et construit avec des matériaux qui lui conviennent pour être sur le plan physique, un instrument, adapté aux buts plus élevés de l’homme. Peu importe les désirs du corps et les habitudes qu’il a contractés dans le passé ; il doit devenir notre serviteur pour être employé à des fins évolutives ; à partir du moment où il prend en mains nos rênes, et qu’il a la prétention de nous guider, plutôt que d’être guidé, alors, à ce moment-là, le but entier de la vie est renversé et empêche toute progression. Nous devons donc, nous efforcer de prendre soin de notre corps, en apprenant à utiliser les médecines, que la Nature met à notre disposition. La lumière solaire, est maintenant reconnue par la science moderne, comme la principale source grâce à laquelle notre corps physique est capable de produire la précieuse vitamine D ; les plantes et les arbres sont des antennes vivantes qui saisissent et gardent le véritable élément capable de renouveler le tissus spirituel, la nutrition correcte, le magnétisme, le prana.

« Chacun possède en lui un guérisseur, mais doit savoir l’appeler au travail » (Surterrestre)

[1] Il doppio eterico e la “medicina” che viene dal Sole (Prima parte)

[2] TPS Editor | 6 janvier 2015 | Astrosophie

[3] TPS Editor | 13 août 2017 | Psychosophie/Guérison

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le double éthérique un « médicament » qui vient du Soleil

  1. Rachel Verdon dit :

    Merci! Question sur le Prana qui s’écoule perpendiculairement…. D’où vient cette info ???? Merci encore !!!

    «Le Prana se précipite au centre du Chakra, qui irradie perpendiculairement dans de nombreuses directions (rayons). Le nombre des directions varie selon le Chakra. Les Chakras éthériques ont deux fonctions :… »

    • Katy L. dit :

      Bonjour Rachel,
      Les références des articles sont indiquées en bas de page. Soit ici la Guérison ésotérique de A_A Bailey
      Cordialement.

Laisser un commentaire