La Vie de l’Espace

La sagesse antique enseigne que « l’Espace est une entité« . C’est avec la vie de cette entité, avec les forces et les énergies, les impulsions et les rythmes, les cycles, les temps et les saisons que l’astrologie ésotérique a à faire. [….]

« L’ Espace [1] est une entité et la « voute des cieux » tout entière (telle qu’elle a été appelée poétiquement), n’est que l’apparence extérieure de cette entité. Je vous prie de noter que je n’ai pas dit « l’apparence matérielle », mais l’apparence en tant que phénomène. »

Si par analogie nous essayons de concevoir la famille humaine, quatrième règne de la nature, comme une entité, constituant une seule unité, l’humanité, s’exprimant elle-même sous les nombreuses formes diversifiées de l’homme, nous pouvons étendre cette idée à une entité d’un ordre phénoménale plus grand, à savoir le système solaire.

« Cette entité le système solaire est elle-même une partie intégrante d’une vie encore plus grande qui s’exprime elle-même au travers de sept systèmes solaires, dont le notre est l’un d’eux.

Si vous pouvez saisir cette idée, un tableau encore imprécis de la grande vérité ésotérique qui est à l’arrière plan de l’univers manifesté, surgira dans votre conscience. C’est la vie et son influence, les radiations et les émanations de cette entité, et leurs effets conjugués sur notre vie planétaire, sur les règnes de la nature et sur les civilisations humaines en évolution, que nous devrons considérer « .

« Les constellations, les systèmes solaires, les planètes ( 2], les règnes de la nature et l’homme microscopique sont tous le résultat de l’activité et de la manifestation de l’énergie de certaines Vies dont le cycle d’expression et les objectifs infinis dépassent la compréhension des esprits les plus avancés et les plus éclairés de notre planète. »

Cette Vie, ces vies se manifestent, communiquent, créent à travers le Tissus radiant, ou le champ que l’on appelle Ether.

« L’éther est le champ dans lequel et au travers duquel agissent les nombreuses énergies provenant des Sources originelles. Nous avons donc à faire au corps éthérique de la planète, du système solaire et des sept systèmes solaires dont le notre système fait partie, aussi bien qu’au corps éthérique plus vaste et plus général de l’univers dans lesquels ces systèmes sont situés.[…] Ce vaste champ, de même que les champs plus limités et plus  localisés, fournit un moyen de transmission à toutes les énergies qui agissent sur et à travers le système solaire, nos sphères planétaires, et toutes les formes de vie sur ces planètes. Il est un champ ininterrompu d’activité, lui-même constamment en mouvement – moyen éternel d’échange et de transmission d’énergies. »

« Ce corps éthérique est l’agent de transmission de la force à toutes les parties de la structure humaine et l’agent aussi de la vie et de la conscience qui l’habite. Il détermine et conditionne le corps physique, car il est lui-même le dépositaire et le transmetteur de l’énergie des divers aspects subjectifs de l’homme et également du milieu dans lequel l’homme, à la fois intérieur et extérieur, se trouve lui-même.

Deux autres points doivent être ajoutés ici. Premièrement : le corps éthérique individuel n’est pas un véhicule humain isolé et séparé, mais il est, sous un aspect particulier, une partie intégrante du corps éthérique de cette entité que nous avons appelé la famille humaine ; ce règne de la nature, par le truchement de son corps éthérique, est une partie intégrante du corps éthérique planétaire ; le corps éthérique planétaire, à son tour, n’est point séparé des corps éthériques des autres planètes ; mais l’ensemble de ceux-ci, y compris le corps éthérique du soleil, constitue le corps éthérique du système solaire. Celui-ci est relié aux corps éthériques de six autres systèmes solaires qui, avec le notre, forment une unité cosmique ; c’est à travers eux que s’épanchent les énergies ainsi que les forces de centaines grandes constellations. Le champ de l’espace est de nature éthérique et son corps vital est composé de la totalité des corps éthériques de toutes les constellations, systèmes solaires et planètes que l’on trouve dans son sein. Au travers de cette trame d’or cosmique intervient une circulation incessante d’énergie et de forces, et ceci constitue la base scientifique des théories astrologiques.

[…] les diverses forces de l’univers s’épanchent à travers toutes les particules du corps éthérique de cette entité que nous appelons Espace, conditionnent et déterminent son expression extérieure, les activités et les qualités de toutes forces se trouvant à l’intérieur de la périphérie cosmique.

Le second point que je voudrais souligner est celui-ci : il y a l’intérieur du corps éthérique humain sept centres de force majeurs qui sont en quelque sorte des centrales distributrices et des batteries électriques, fournissant de la force dynamique et de l’énergie qualitative  à l’homme. Ils produisent certains effets déterminés sur la manifestation physique extérieure. Par leur activité constance constante, la qualité de l’homme s’affirme, les tendances caractéristiques de son rayon commencent à poindre, et son point d’évolution est clairement indiqué.

Cette « maîtrise de la forme par un septennat d’énergie », constitue une règle invariable du gouvernement intérieur de notre univers et de notre système solaire particulier ; il en est de même de l’individu. Il y a par exemple, dans notre système solaire, sept planètes sacrés qui correspondent aux sept centres de force dans l’homme. Il y a sept systèmes solaires, dont notre propre système fait partie, et à leur tour, les sept centres d’énergie de Celui Auquel je me suis référé dans mes autres ouvrages en le désignant comme CELUI DONT RIEN NE PEUT ÊTRE DIT.

 En  vérité, l’Espace résonne de joie lorsque sont proclamés les fondements de l’Etreté. La justice cosmique est soutenue par la réalisation et l’affirmation de la loi cosmique et la joie de l’Etreté remplit l’Espace. La loi des Seigneurs crée le courant d’une vie nouvelle. Nous pouvons dire que la Justice cosmique est revêtue de l’éclat de la manifestation cosmique. [Infini-106]

 Astrologie ésotérique-p. 18/23

[1]  Eric M. | 26 février 2013 | Astrosophie

[2] TPS Editor | 24 janvier 2013 | Articles majeurs, Astrosophie

Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire