Construire un Plan

Tout ce qui est rapporté en suite contient des extraits des deux premiers chapitres du fascicule « Allestire un Piano », janvier 2001, écrit inédit de E. Savoini:

1 – ENERGIES CONSTITUANTES 

Lors d’une autre occasion, il fut déclaré que pour construire un plan, il faut l’utilisation combinée de trois énergies (Amour, Lumière et Volonté) et que ce terme doit être compris soit dans le sens géométrique soit en tant que projet.

La seconde interprétation est acceptée sans difficulté, mais il n’est pas aussi facile de reconnaître que, de cette manière, on définit le plan comme une entité géométrique. Il est en effet totalement étranger à la mentalité actuelle convenir que pour construire un plan il est nécessaire d’utiliser les énergies appropriées. La géométrie usuelle ne tient pas compte des forces nécessaires pour former les objets dont elle étudie les lois et les propriétés. La physique, d’autre part, tout en considérant les forces et les énergies, porte peu d’attention aux entités géométriques. Les lignes droites, les plans, les volumes restent donc de pures abstractions intellectuelles, qui ne vibrent pas et sont sans vie.

La psycho-géométrie (qui n’a jamais été étudiée ni enseignée) affirme par contre que tous les organismes géométriques existent seulement en vertu des énergies et des forces vivantes qui les alimentent. Une droite par exemple implique une tension, et est conductrice d’un nombre quelconque d’énergies qualifiées. Lorsque la tension s’annule, ce canal se dissout.

Puisqu’il est soutenu par deux directions, un plan doit se construire avec l’action combinée de deux énergies complémentaires, et sa superficie est illimitée parce que telles sont les énergies employées. Chaque point est donc sollicité simultanément par deux forces perpendiculaires, de sorte que le plan lui-même est défini comme l’ensemble ou la communion infinie de tels points. En variant la qualité des forces, la qualité totale du Plan résultant change. Il s’ensuit que l’on peut construire des plans de différentes qualités, dont chacun accueille la communauté des points qui les partagent.

Amour (magnétisme) et Lumière sont des énergies vivantes, répandues dans toutes les régions de l’Espace. On a raison de déduire qu’il en naît un champ d’interaction, c’est-à-dire un plan ou une multiplicité de plans…

… Il est donc justifié et correct d’affirmer qu’Amour et Lumière, en interagissant, produisent un plan psychique et géométrique sur lequel la volonté trace les figures voulues. Plan et Projet sont des termes équivalents. Un plan n’aurait pas de sens sans un but, et n’importe quelle volonté, pour se réaliser, a besoin d’un plan.

Une telle séquence d’affirmations est certainement insolite dans cette période qui ignore totalement la vie de la géométrie, mais elle est prouvée, hors de tout doute et d’une manière plus directe, par la présence, dans le système solaire, du plan de l’écliptique, la démonstration cosmique et vivante de ce qu’on a dit. Sur ce plan, construit avec l’Amour et la Lumière du Penseur solaire, on trace et on exécute les destinées des mondes et de leurs communautés, selon le Projet…

2 – LES SEPT ELEMENTS DU  PLAN 

Dans l’infini, c’est-à-dire dans l’éternel présent, il n’existe pas de quantités, de grandeurs et de distances; par contre les directions qui orientent et réunissent toutes les entités spatiales sont réelles. De même, le temps n’existe pas: avant et après, dans l’infini, perdent toute signification. Les cycles, rythmiques et qualifiés sont par contre réels et actifs, créés par la vie pulsative du Système solaire.

Ceci précisé, on comprend que le Plan se réalise pendant qu’il est construit, sans processus ou développements: c’est un non-sens, dans l’Infini, de penser à des opérations disposées dans ordre séquentiel. Un Plan, théâtre ou scène d’un devenir est une créature infinie. Le secret de cette condition reste dans l’action des cycles qui, soutenus par leurs discontinuités rythmiques créatrices, sont les matrices des développements continus. Le cycle est en somme ce mécanisme supraterrestre qui change, selon les règles, l’être en devenir, et restitue le résultat (la dilatation de la conscience) à l’être originaire.

*

Amour et Lumière construisent un plan, mais n’importe quel plan se compose de sept éléments, qui sont à étudier si l’on veut en comprendre la magie créatrice et l’appliquer, en mesures humaines, à la vie vécue:

1   Vie

2   Espace

3   Conscience (Rayons)

4   Idées et Formules

5   Formes et événements

6   Communions

7   Géométrie.

 Chacun de ces éléments se ramifie en sept composants et tous s’entrelacent et se fondent ensemble, et sont l’écliptique. A plusieurs reprises, ils ont déjà été abordés: ici, nous résumons certains concepts afin d’en déterminer la présence dans l’écliptique…

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire